Archive mensuelle août 2007

ParAdmin

Activités bénévoles et humanitaires

Rééducation en afrique
pour 2008 recherche emploi temps partiel dans centre de rééducation en afrique noire .
ParAdmin

Conditions d’exercice de la médecine humanitaire

L’intervention des médecins dans les pays en voie de développement entre dans le cadre de l’action humanitaire. Il est important de préciser ses particularités.

Bien que le secret constitue un grand principe de l’exercice médical, il paraît difficile dans des situations extrêmes de le respecter. Témoin direct d’exactions et de crimes, a-t-on le droit seulement de soigner et de se taire ou de soigner et de témoigner ? Dans la pratique quotidienne, on soigne et on témoigne, de préférence par l’intermédiaire d’autres acteurs ou d’autres organismes. L’essentiel est de ne pas se taire mais aussi de ne pas gêner l’action humanitaire d’urgence.

Face à la misère, l’injustice et la souffrance extrême, il est normal de prendre parti entre deux adversaires, d’autant qu’un départ de l’action, le choix de la direction à suivre était déjà tracé. Elle n’influence en rien, heureusement, l’efficacité de l’acte médical.

Le respect des traditions, des coutumes, des croyances et de la culture locales est un point fondamental. La technique des soins utilisée ne doit pas être imposée si elle heurte la compréhension ou la sensibilité des intéressés. Imposer une contraception par DIU dans certains pays peut être mal perçu, tandis que dans d’autres régions, la pilule sera rejetée par un mari qui veut rester maître de sa façon de concevoir l’équilibre du couple. Le principe même de proposer un moyen contraceptif dans une population qui à l’évidence en tirerait le plus grand profit n’est pas forcément accepté ni compris.

Devant le manque de moyens en personnel et en médicaments, il peut arriver d’avoir à déterminer des priorités mais elles n’obéissent pas forcément aux mêmes critères dans toutes les civilisations.

Les conditions de l’exercice médical posent parfois problème. Ainsi, un gynécologue homme n’examinera une femme qu’en respectant les conditions imposées par la coutume du pays, même si celles-ci diminuent la qualité de cet examen.

ParAdmin

Ordre : Cotisation entière comme pour les non retraités

  • Cotisations 2006  : Tarif normal: 252€ Cotisation réduite: 126 € Sans activité : 52 €
  • Aucune activité médicale hormi les soins à la famille :Cotisation minimale
  • Médecin inscrit au tableau y compris les retraités bénévoles : Cotisation réduite
  • Retraités ayant une activité médicale (remplacement) : Cotisation entière

Il n’est pas précisé si la cotisation est en rapport avec l’activité de l’année précédente ou de l’année présente. Dans le premier cas, il ne semble pas juste de réclamer une cotisation entière à un retraité qui n’aura travaillé que quelques jours dans l’année au même titre qu’un médecin en exercice. Dans le second cas, le retraité ne sait pas forcément, en début d’année, s’il sera actif ou pas et aura tendance, à juste titre, à ne s’acquitter que de la cotisation réduite pour pouvoir sooigner ses proches soigner ses proches.

NB – Cotisations ordinales : paiement en ligne

Le site internet du Conseil de l’Ordre dispose depuis peu d’un nouvel espace sécurisé accessible avec un login et un mot de passe vous permettant de payer en ligne vos cotisations, mais aussi de vérifier l’état de celles-ci.

Le Caducée : refusé aux retraités actifs

Le secrétaire général du Conseil départemental de Paris nous a fait savoir (Lettre du 9 mai 2005) que « l’insigne du caducée n’est remis qu’aux médecins en exercice libéral, salariés, hospitaliers effectuant des gardes et des astreintes… qui doivent disposer de leur véhicule automobile pour se rendre le plus rapidement possible au chevet de leurs malades et, en particulier pour leur prodigeur les soins dont ils ont besoin ».

Cher confrère Retraité Actif qui, au cours de vos remplacements, assurez des gardes et des astreintes en vous rendant rapidement au chevet des vos patients, vous devrez vous passer du fameux caducée, meme si vous vous engagez à ne vous en servir que dans le cadre de l’exercice professionnel et même si vous réglez une cotisation entière à l’Ordre.

Pour votre information, sachez que les remplaçants non retraités, par exemple, les étudiants en médecins, ont droit au caducée. Cette discrimination n’est pas compréhensible.

Vos réactions sur le Forum SVP.